Invasions Omeyyades (904-910)

Aller en bas

Invasions Omeyyades (904-910) Empty Invasions Omeyyades (904-910)

Message  Maître du Jeu le Lun 28 Fév - 18:24

904

En cet année de disgrâce déferlèrent dans les marches espagnoles une quantité innombrable de troupes Infidèles qui s'en prirent à Lleida en un premier temps, laquelle tomba en moins de quelques jours, puis Tarragone et Barcelone, villes qui l'une après l'autre au cours de l'année cédèrent aux assauts violents des forces Omeyyades. Les combats sont dans cette région rendus à la hauteur de Girona. Au centre de la frontière, les Pyrénées furent joints, et les forces de l'Émirat eurent grand peine à les traverser, et à la fin de cette année qu'en un endroit ou deux les envahisseurs joignirent l'Outre-Pyrénés; quelques combats eurent lieu à Bayonne; la ville est toujours en état de siège décembre venu.


905

Les sièges de Girona et de Bayonne se conclurent par une défaite franque; du côté de l'Aquitaine les avancées sont faibles mais quand même constante; Pau est presque encerclée. Les Omeyyade utilisent une violence équivalente et même supérieure à celle des Aghlabides; les massacres de Chrétiens prennent cependant une plus grande place dans leurs assauts et accaparent une grande partie des troupes. On raconte que jusqu'au quart des habitants de chaque village pouvait être violemment exécutés dès la prise de leur village. Les forces germaniques et franques s'étant rendues jusqu'aux comtés de Narbonne et de Montpellier arrivèrent à temps aux abords des Pyrénées; Perpignan et Foix purent être défendus, et en de nombreux endroits ce sont les Francs qui s'attèlent à traverser les Pyrénées pour en repousser les Omeyyades. Vannes, Lorient et Quimper, en Bretagne, furent périodiquement victimes d'attaques pendant l'été; des débarquement massifs de milliers d'Omeyyades vinrent saccager les villes et les Églises; ils brulèrent, dit-on, tout sur leur passage, aussi creu qu'à Pontivy, que désolation pouvait être trouvée après leur passage.

906

Le déferlement franc fut fatal au début d'attaque en Aquitaine. Les terres ravagées aux environs de Pau et de Bayonne furent repris dans l'année, mais les Ommeyyade ne furent pas là repoussés outre-pyérénées, dont la traversée plus à l'est fut semée d'embûches pour les forces Chrétiennes, lesquels purent cependant vers la fin de l'année entre en approche de Girona. Des Omeyyades à nouveau débarquèrent sur les rives de Bretagne afin de tout brûler et piller; Nantes fut cette fois-ci victime d'attaques continues tout au long de l'année; une fois la ville prise, Angers fut dans la ligne de mire des Omeyyades, mais étant profonde à l'intérieur des terres, les attaques furent moindre mais quand même dévastatrices. Les défenses franques n'ayant pas été, outre-Nantes, affectées par la guerre de Bretagne, les bourgs et cités purent mieux se défendre des Omeyyades.

907

Les combats se déroulent au niveau des Pyrénées en Aquitaine; les hautes montagnes et les routes sinueuses se heurtèrent à une égalité de forces entre les Omeyyades et les Francs; peu de progrès furent faits. Les Francs eurent de la difficulté à dépasser Girona plus à l'est, des renforts Omeyyades rendant difficile toute avancée au-delà de la position susmentionnée. Vers août débarquèrent des milliers d'Infidèles aux environs de Bordeaux; l'attaque fut si momentanée que la ville céda dans le mois suivant, et presque toute la région sombra plus ou moins facilement sous occupation musulmane [la forte résistance populaire ralentissant les avancées]. Les Francs débarquèrent aussi en terres Omeyyades; c'est le port de Bilbao et la région avoisinnante qui fut vicitme des attaques. Une grosse part de la flotte Omeyyade fut détruite à ses quais, et le débarquement Franc fut couronné de succès; ils purent entrer en vainqueur entre les murs de la ville dès que la petite garnison qui la défendait fut défaite. La population Asturienne, en liesse, assista grandement les forces franques dans leur victoire. Les Omeyyades continuèrent leurs assauts sur la Bretagne, mais n'en repartirent plus une fois leurs attaques perpétrées; c'est l'occupation qui attendait désormais ces villes détruites et abandonnées de leurs population.

908

La situation est plus instable en Aquitaine suite aux débarquements ayant eu lieu à Bilbao et Bordeaux; les Omeyyades purent faire une percée jusqu'à Bayonne, ville qu'ils occupaient il y a un peu plus d'un an, mais les Francs purent maintenir grosso modo leurs positions, quoique les Pyrénées s'éloignent toujours. Des renforts bourguignons arrivèrent à la fin de l'année aux environs de Girona, mais leurs effets furent amoindries mais un approvisionnement rendu difficile à cause de la présence Aghlabide plus au nord. Dans les Landes, les Omeyyades avancent lentement mais enchaînent les victoires; Bergerac est en approche. En Bretagne, l'absence de riposte franque permet l'occupation d'un vaste territoire; la population tend à fuir plutôt que de se défendre contre les assauts Ommeyyades. La fin de l'année venue, presque l'entièreté de la Bretagne était aux mains des Infidèles. Le ravitaillement, suite à la perte du port de Bilbao l'an dernier, est devenu extrêmement difficile et les forces Omeyyades, ne recevant aucun appui de la population, risque de frapper un mur à Bretagne et à Bordeaux dès les prochains mois si une nouvelle route de ravitaillement n'est pas mise en place. Entre Santander et San Sebastian, les passions d'enflamment et les révoltes se multiplient malgré l'arrivée de troupes Omeyyades pour calmer le jeu. Les Francs demeurent ancrés à Bilbao et supportent ces mouvements de révolte.

909

Les Omeyyades resserrent leur emprise sur Bayonne et les combats se transportent dans les Landes; une percée sur le front des Pyrénées permis des attaques sur Pau et Tarbes; les Francs, de peu, y résistèrent. Prise de Bergerac. Les combats se transportent près de Périgueux; les avancées sont difficiles en ces terres si hostiles et l'approvisionnement manque toujours. Insurrection à Bordeaux; la répression Omeyyade fut exemplaire et la cité fut presque entièrement vidée de sa population. Encore une fois le ravitaillement fut affecté, le port de Bordeaux ayant été assailli par les révoltés. Malgré la présence bourguignonne à Girona, les difficultés rencontrées face aux Aghlabides plus au nord forca le retrait des Chrétiens jusqu'aux Pyrénées et le détachement d'une part de l'armée vers Tarbes afin d'y contenir les attaques Omeyyades. Les musulmans resserrent leur emprise sur la Bretagne occupée; ils ne portent cependant pas plus loin les combats et la Bretagne est maintenue en milieu clos. Violents affrontement à Santander entre les révoltés et les forces Omeyyades; la population Asturienne se soulève en masse, et des incidents ont été répertoriés jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Les actes de sabotage sont si nombreux que pour faire lien avec la Bretagne et les Landes, les Omeyyades doivent partir du port de Vigo.

910

Les renforts Francs permettent la sauvegarde de Tarbes; Pau est tombée, mais les Omeyyades ne purent pas vraiment progresser au-delà de cette dite cité. Les musulmans traversent les Pyrénées à la hauteur de Perpignan; la ville est cependant farouchement défendue, malgré que ses protections furent affectées par les attaques Aghlabides des dernières années. Perpignan est en effet, avec la chute de Toulouse, devenue très isolée, et est reliée par un étroit corridor avec le reste de la Francie chrétienne. Les avancées furent moindres dans la zone d'occupation de Bordeaux; plus au sud, au nord de Bayonne, les Omeyyades ont cependant presque joint leurs deux zones d'occupation. La riposte Omeyyade en Asturie est des plus puissantes mais réussi difficilement à s'imposer; le bastion de résistance des Cantabriques s'est à nouveau soulevé, et les musulmans ne sont pas capables de reprendre Bilbao malgré la violente chute de Santander tard dans l'année. San Sebastian aussi serait dit-on retombée aux mains des musulmans. Proclamation de la réinstauration du duché de Bretagne par les Omeyyades à Nantes au mois d'avril.


Dernière édition par Maître du Jeu le Mer 9 Mar - 14:40, édité 6 fois
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Admin

Messages : 223
Date d'inscription : 15/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://3uropa.forumactif.info

Revenir en haut Aller en bas

Invasions Omeyyades (904-910) Empty Re: Invasions Omeyyades (904-910)

Message  Saint-Empire le Mar 1 Mar - 20:21

Les troupes envoyées pour défendre Francie sont envoyées vers le sud pour contrer les Omeyyades.
Saint-Empire
Saint-Empire
Serf

Messages : 26
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Invasions Omeyyades (904-910) Empty Re: Invasions Omeyyades (904-910)

Message  Royaume Aghlabide le Mar 1 Mar - 21:15

On remercie le Francie d'avoir fait presque tout le travail pour nous, les Musulmans, en Bretagne.
Royaume Aghlabide
Royaume Aghlabide
Seigneur

Messages : 79
Date d'inscription : 26/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Invasions Omeyyades (904-910) Empty Re: Invasions Omeyyades (904-910)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum